11 et 12 Mai les ACSR étaient présents sur les Stands de l’Exposition ” LA MARINE NATIONALE EN ESCALE EN TOURAINE” et pour la Remise des Diplômes aux Stagiaires de la Préparation Militaire Marine ” Capitaine de Corvette DESTROYAT » basée à Tours

Les 11 et 12 mai 2019, Place Anatole France, les Tourangeaux ont eu l’occasion unique d’embarquer dans l’univers de la Marine nationale et de partager avec les marins présents la singularité de leur métier.

Cet évènement est organisé régulièrement dans une grande ville pour présenter la marine et les métiers qu’elle propose à ceux qui sont installés loin des côtes françaises et des ports militaires.

Sur le village, les différentes facettes de la Marine nationale furent à découvrir : navale, sous-marine, aérienne et terrestre. Les visiteurs ont pu assister à de nombreuses démonstrations dynamiques et participer à différentes animations interactives (baptêmes de plongée, parcours commandos pour enfants, techniques de combat rapproché et chiens experts, matelotage, simulateur de Rafale Marine etc.).

La Bataillon de marins pompiers de Marseille a également effectué des démonstrations de gestes qui sauvent et le Bagad de Lann-Bihoué sera présent pendant toute l’escale pour assurer une animation musicale.

Le 10 mai à 18h00 fut inauguré le village par monsieur Christophe Bouchet Maire de Tours et le Contre-Amiral Nicolas Bezou Adjoint au Directeur du Personnel de la Marine dont les bureaux et services sont installés à Tours. De nombreuses personnalités du monde civil et militaire étaient présentes. De nombreux représentants d’associations et d’anciens marins et leurs familles étaient également présents.

Après le message  de bienvenue adressé par le Maire de Tours,  le Contre-Amiral Nicolas Bezou présenta les actions de la Marine et tout particulièrement celles liées au recrutement en soulignant que la Marine entretenait  des relations étroites avec trois lycés professionnels de Tours.

Notre Association  était représenté par le Capitaine de corvette (H) Yves Fournier, délégué de la Fondation de la France libre et Délégué régional Centre-Val de Loire et pays de Loire ACSR-Ex Invisibles accompagné de Madame Elisabeth Caubel Déléguée régionale Normandie, de Monsieur Pierre Andres Secrétaire général Délégation Centre-val de Loire ACSR-Ex Invisibles et de Monsieur jean Courseau Délégué départemental de l’IHEDN et membre de la délégation centre-Val de Loire des ACSR-Ex Invisibles.

Ont également participé à cet événement Le Centre de Préparation  Militaire Marine de Tours « Capitaine de corvette DETROYAT »

A l’issue de cette cérémonie d’inauguration le cortège se dirigea de la place Anatole France vers l’hôtel de Ville de Tours en empruntant la rue Nationale, le Bagad de Lann-Bihoué en tête pour le grand plaisir des Tourangeaux qui l’accompagnèrent tout au long du trajet. Des applaudissements chaleureux accueillirent le Bagad à son arrivée à l’Hôtel de Ville.

La cérémonie suivante qui se déroula dans le Hall d’entrée de l’hôtel de Ville fut la remise des diplômes aux stagiaires de la Préparation Militaire Marine « Capitaine de corvette DETROYAT » basée à Tours, présidée par le Contre-Amiral Nicolas Bezou.

Cette cérémonie débuta par une minute de silence dédiée aux deux Commandos Marine du «Commando  HUBERT » basé à Saint Mandrier, morts au combat vendredi 10 mai 2019, lors d’une opération en vue de libérer des otages retenus par des Terroristes au Burkina Faso.

  • Le maître Fusilier-marin commando Cédric de PIERREPONT
  • Le maître Fusiller-marin commando Alain BERTONCELLO

Ensuite, les nouveaux diplômés de la PMM purent faire éclater leur joie en jetant leurs Bachis (bonnet ou couvre-chef des matelots et quartiers-maîtres de la Marine nationale) en l’air.

Un vin d’honneur fut ensuite servi dans la salle des mariages de la  Mairie de Tours.

 VIDEO

 

 

 

 

ROBERT DÉTROYAT

08 Janvier 1911 – Tours (37000 INDRE ET LOIRE FRANCE)

21 juin 1941 – Mezze (SYRIE)

Compagnon de la Libération à titre posthume par décret du 16 août 1944

Les Unités / Réseaux / Mouvements d’appartenance du Compagnon :

1er BFM

Biographie

Fils de général, Robert Détroyat est né le 8 janvier 1911 à Tours en Indre-et-Loire.

Il fait ses études primaires à Paris puis part pour Rome, de 1920 à 1924. De retour en France, il entre à l’école Sainte-Croix de Neuilly.

En octobre 1927, Robert Détroyat entre à l’école Sainte-Geneviève de Versailles dans le cours préparatoire à l’Ecole navale où il est admis en 1929.

Il sort de Navale en 1931 avec le grade d’enseigne de vaisseau de 2e classe ; il fait ensuite une année d’application sur le croiseur école Jeanne d’Arc.

Affecté aux Forces navales du Levant il est envoyé à Beyrouth. Après deux années passées au Levant, il demande à suivre le cours des Fusiliers marins à Lorient où il est muté en janvier 1935.

Il en sort avec des notes brillantes et est nommé officier fusilier sur l’Algérie dont le port d’attache est Toulon. Au bout de deux ans, en août 1937, il est envoyé sur le Chevalier Paul sur lequel il reste peu de temps, la chance lui étant offerte de partir en Extrême-Orient sur le Primauguet ; c’est là-bas, qu’en février 1939, il est promu lieutenant de vaisseau.

Revenant en Europe sur le Primauguet, il apprend en route que la France et l’Angleterre ont déclaré la guerre à l’Allemagne ; le croiseur prend part immédiatement aux opérations, exécutant des reconnaissances dans l’Atlantique.

De retour en France en février 1940, Robert Détroyat est, à sa demande, désigné pour le commandement du Chasseur 5 à Cherbourg. Ce petit navire est dirigé sur Dunkerque, il opère en Mer du Nord et, en mai 1940, il parcourt les canaux de Hollande sous les bombes allemandes. Le Chasseur 5 et son commandant sont cités à deux reprises à l’ordre des Forces de Mer pour avoir “vaillamment pris part aux opérations en Mer du Nord” et pour avoir, “sous un violent bombardement exécuté par 34 avions ennemis“, sauvé le personnel d’un torpilleur en feu. A la même date, Robert Détroyat est l’objet d’une citation individuelle pour son comportement et son énergie.

En juin 1940, le Chasseur 5, ayant reçu des obus dans la coque, rejoint Cherbourg tant bien que mal et, le 17 juin, encore mal réparé, reçoit l’ordre de se rendre à Portsmouth.

Le 13 juillet 1940, répondant à l’appel du général de Gaulle, il signe son engagement dans les Forces navales françaises libres. L’amiral Muselier lui confie alors le soin de former une unité de Fusiliers marins.

Le 31 août 1940, le 1er Bataillon de Fusiliers marins (1er BFM), sous le commandement de Robert Détroyat qui vient d’être promu capitaine de corvette, s’embarque à bord du Westernland à destination de Dakar.

Après l’échec de Dakar, le 1er BFM participe en octobre aux opérations du Gabon. De novembre 1940 à février 1941, Robert Détroyat est essentiellement occupé à des tâches d’intendance et d’administration.

Le 19 février 1941, le 1er BFM s’embarque pour Freetown d’où il rejoint Durban ; le 31 mars, il quitte cette ville pour reprendre sa progression vers le Nord.

En mai, il se trouve vers le canal de Suez et en juin, il est envoyé en Syrie. Le 21 juin, le commandant Détroyat avance vers Damas à la tête de ses hommes. Il s’arrête à Mezze et, alors qu’accompagné de deux hommes il part rejoindre à quelques centaines de mètres son adjoint Jean des Moutis, il tombe face à un détachement de troupes vichystes. Il leur propose de les amener au PC du bataillon. Au bout de quelques pas, une rafale de mitraillette atteint Robert Détroyat qui s’écroule, mortellement touché.

Après la guerre, il sera inhumé à Saint-Pierre d’Irube près de Bayonne.

  • Chevalier de la Légion d’Honneur
    • Compagnon de la Libération – décret du 16 août 1944
    • Croix de Guerre 39/45 (4 citations)
    • Croix de Guerre (Pays-Bas)
    • Médaille de la Résistance avec rosette

Nota : Capitaine de corvette DESTROYAT : Figure des Forces Navales Françaises Libres