U -455 LE SOUS-MARIN DISPARU

U-455 LE SOUS-MARIN DISPARU. 

Sur les 62 U-Boats envoyés en Méditerranée par l’Amiral Donitz, aucun ne reverra l’Atlantique. 

Pour les soldats Allemands, l’arme sous-marine fut incontestablement la plus meurtrière de la Seconde Guerre mondiale. 

30000 des 40000 sous-mariniers périrent en mer. 

Les U-boats coulèrent plus de 200 navires alliés.

Aujourd’hui il est question du destin tragique d’un sous-marin allemand et son équipage, mis à l’eau il y a 79 ans, et ayant terminé sa carrière militaire lors d’une mission au départ du port de Toulon (83).

Ce sous-marin de type VII-C,  le U-455, est né dans les chantiers navals de Kiel. Il part pour sa première mission le 15 janvier 1942 commandé par le lieutenant Hans-Heinrich Giessler puis le commandant Scheibe.

Après un début de carrière en mer du Nord, il est envoyé comme beaucoup de sous-marins allemands, en Méditerranée.

Il effectue un passage obligé à Lorient pour réparer son kiosque endommagé par une attaque aérienne, puis le sous-marin U-455 repart le 6 janvier 1944 en direction de Gibraltar pour rallier Toulon.

Mais le rocher et ce passage stratégique sont bien gardés par les Anglais. Pas moins de neuf U-Boot y ont été coulés en tentant de passer, tandis que dix autres doivent y renoncer.

L’idée du commandant Scheibe est de passer en immersion profitant du courant qui entre en Méditerranée. Naviguant dans le silence le plus total, les moteurs diesels sont arrêtés. Le U-Boot progresse uniquement grâce à une légère propulsion électrique.

Après 40 heures d’immersion, les réserves d’oxygène vides, et les hommes au bord de l’asphyxie, le submersible réussi à passer et remonte enfin à la surface. Il arrive à Toulon le 3 février achevant ainsi sa neuvième mission.

Le U-Boot repart le 22 février 1944 de Toulon pour sa dixième patrouille.

Sa mission : attaquer le trafic maritime au large des côtes italiennes et se rend au large des côtes italiennes. En avril il se trouve en patrouille au large d’Alger où il demande de changer de position, se sentant en danger dans ce secteur. Mais au cours de cette opération, les autorités militaires perdent sa trace…

Sa dixième patrouille  aura duré 44 jours.

Le U-455 disparait le 6 avril 1944 alors qu’il navigue vers une autre position.

Son commandant n’avait en fait pas reçu la mise à jour des cartes des champs de mines immergées allemands. Progressant près de la surface s’était engagé, sans s’en rendre compte, dans un de leur propre champs de mines.

Probablement lors d’un virage, la coque arrière heurte une mine. L’explosion a pulvérisée entièrement la poupe, causant une voie d’eau qui a provoqué son naufrage et la mort de tout l’équipage.

Ce n’est qu’en 2008, lors d’une excursion sous-marine au large des côtes de Gênes et de La Spezia, qu’un plongeur italien, Lorenzo Del Veneziano, trouve l’épave du U-Boot allemand reposant par 110 mètres de profondeur.

Un bien intéressant reportage sur le U-455 : https://youtu.be/J-9NzBU2iJo

Yves Fournier et Philippe Natalini Historien